Si vous vous aventurez hors des chemins balisés (attention aux serpents !),
vous verrez peut-être dans les lits où l'eau s'écoule, lorsque la pluie s'abat sur le parc, une succession de marches basses séparées de plans courts, où s'accumule le sable qui retient l'eau.
Ici ou là, sur ces réserves de courte durée, une plante grasse s'est fixé, attendant le prochain orage.